Le guide d’utilisation de syncovery (logiciel de synchronisation)

En avril dernier je vous décrivais dans un de mes articles, cet excellent logiciel de synchronisation, je veux bien évidemment parler de SYCOVERY PRO (Ex. Super Flexible File Synchronizer), soft de synchro que j’utilise depuis 8 mois pour diverses synchros de bases mais également depuis peu pour des synchros plus poussées vers un serveur.

Dans l’article généraliste des sauvegardes, on m’a posé pas mal de question qui pour la plupart concernaient l’utilisation de ses logiciel et plus particulièrement la configuration de ceux ci. C’est pourquoi, je me suis décidé de me lancer sur la marche à suivre pour la création d’un profil de synchronisation avec mon soft fétiche : Syncovery Pro.

Créer un Profil de Synchronisation avec Syncovery

Les diverses étapes à suivre (en images)

Pour cet atelier, nous allons vous montrer comment configurer le logiciel de synchronisation Syncovery pour un backup dit « Mirroir » , également appelé « image » par d’autres logiciels.

Ce petit cours en images permettra, à ceux qui ne connaissent pas encore syncovery, ou ceux qui désireraient l’utiliser, de se faire un aperçu des  possibilités offertes mais aussi et surtout d’aider les débutants à configurer un premier profil de sauvegarde (mirroir / image) en les guidant, le plus simplement (et visuellement) possible, lors de leur démarche.

Rappel du dernier article concernant: syncovery

Pour les plus impatients, qui désireraient installer ce soft, voici la page de téléchargement du soft. A noter que pour la version française, le lien se trouve dans la partie Other Languages.

icone_logiciel

Page de téléchargement

 

LE SOFT EN IMAGES

Démarrage du soft

Au démarrage, vous avez 2 possibilités de configuration du soft :

Les modes

– En mode assistant

– ou en mode avancé.

C’est avec ce dernier mode que nous configurerons notre sauvegarde.

Le but

  • Sauvegarder une partie des dossiers contenus dans le dossier « Mes Documents ».

Pour développer notre exemple,  nous avons volontairement choisi une partie du dossier principal à sauvegarder, plutôt que la totalité, pour justement vous montrer et aborder plus de possibilités de configuration que vous pourriez rencontrer.

  • et les sauvegarder sur un disque externe dans un dossier nommé: « Mes documents ».

Les chemins:

  • La source: D:\Mes documents
  • La destination: J:\Mes documents

Le disque « J »  étant dans notre exemple, un disque dur externe nommé: BOX_80. Mais cela aurez pu être ausssi bien : une clé USB, Un disque interne dédié aux backup, un serveur, une carte mémoire, le cloud … beaucoup de possibilité sont possibles. Il suffira juste de bien sélectionner le bouton de sélection en fonction de vos choix:

– Parcourir (connecté au PC)

– ou internet (ftp, cloud …)

Création du profil

Pour créer votre premier profil, cliquer sur l’icône + (voir ci-dessous) afin de créer le nouveau profil

La fenêtre ci-dessus va s’ouvrir.

Nom du profil: Noter le nom de votre profil avec un nom explicite vous permettant de ne pas le confondre avec d’autres, c’est important.

personnellement je me suis fait un pertit codage de notation avec pour exemple le profil image ci-dessous:

Mes documents => BOX_80 Mes documents,

Cette dénomination à l’avantage de tout me dire sur

  • le dossier source principale:  ici le dossier de mon disque principal D:\ (j’utilise C:\uniquement pour l’OS windows) qui correspond au dosssier:  Mes documents,
  • le sens de synchro:  => miroir (gauche vers droite); <= miroir (droite vers gauche), <=> synchro 2 sens smarttracking; x=> déplacé)
  • et le disque et dossier de destination:  ici un disque externe reference BOX_80 (qui est en réalité un boitier ICYBOX avec SSD interne de 80Go)

Compléter ensuite les chemin du dossier source (Gauche) et celui de destination (Droite) en cliquant sur Parcourir ou internet (fonction de la localisation de celui-ci).

Direction de la copie

Pour la configuration qui nous intéresse, c’est à dire le mode miroir, il vous faudra cocher la case de direction en fonction de la localisation de votre dossier source.

Exemple « gauche à droite »  si la source est à gauche, sinon « droite à gauche » si le dossier source est à droite. A noter que dans la majorité des cas, ou à vous de faire en sorte que ce soit le cas, la source se trouve presque toujours à gauche et la destination à droite.

Il n’y a que dans le mode smarttracking (mode 2 sens) qu’il faudra cocher les 2 directions car dans ce mode la source sera à gauche mais également à droite.

Sous-dossiers

La configuration suivante est importante car elle permet de ne sélectionner qu’une partie du dossier source à synchroniser (ou tout le dossier) et cela très simplement en cochant ou décochant les cases de sélections des dossiers et/ou sous-dossiers. Mode de sélection qui manque hélas au logiciel de synchro goodsync, que j’apprécie malgré tout car simple d’emploi, peu cher et le plus intuitif que je connaisse, si vous n’en demandez pas trop à un logiciel de synchro. D’où mon conseil de bien déterminer ses besoins avant de faire son choix.

Pour la sélection, cliquer sur le bouton « choisir… »

Sélectionner les dossiers/sous-dossiers/voir même les fichiers que vous souhaitez sauvegarder en cochant ou en en décochant les cases. Comme il est indiqué sur l’image ci-dessus, seul un côté devra être trié (normalement le gauche car dossier source).

Précision importante:  si un dossier entier est sélectionné, avec tous les sous-dossiers, la synchronisation effectuera une sauvegarde de tous les sous-dossiers actuels ainsi que de tous les nouveaux dossiers qui seront créés par la suite dans celui-ci.

Dans notre configuration et comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessus, nous avons desactiver les dossiers musique, loisirs, vidéos, le dossier du client messagerie, ainsi que mes albums. Ces dossiers pouvant être assez concéquents, j’ai décidé de leur créer un profil dédié individuellement.

Mode de copie

  • En mode standard:  le logiciel copiera les nouveaux fichiers, ainsi que les modifiés. Mais aucun fichiers ne sera supprimés.
  • En mode SmartTracking: le mode le plus évolué, celui-ci identifie les fichiers supprimés et les conflits. Pour le configurer « finement », il faudra le configurer (bouton configurer). C’est le mode le plus délicat à configurer mais c’est aussi le plus complet. Particulièrement intéressant pour ceux qui réalisent des synchronisation gauche <=> droite (2 sens).

Par exemple, et dans mon cas, la synchronisation d’un dossier (ou fichiers de type excel, word, clients messagerie, favoris, etc …)  ) sur disque source (PC) et d’une clé USB (par exemple) et sur lequel il vous arrive de modifier les fichiersau travail, sur un autre PC, en déplacement … Il vous suffira en rentrant chez vous de connecter votre clé de lancer le profil de synchro (manuel), pour vous retrouver avec vos fichiers modifiés en extérieur sur vortre PC privé. Bien plus pratique et rapide que le copier/collé avec la possibilité de garder des jeux de fichiers et ainsi de ce prémunir contre toute erreur de correction, voir de manipulation.

  • En mode mirroir ou image:  Le miroir exact fait une copie exacte en copiant et supprimant des fichiers (si nécessaire). Pour le mode non surveillé, il faudra configurer les permissions afin de ne pas interrompre le processus, pour une confirmation de suppression par exemple. Onglet de configuration sécurité/non-surveillé.
  • Le mode déplacer: Ce mode déplacera les fichiers de la source à la destination. Les fichiers seront alors supprimés de l’origine.

pour notre exemple il faudra sélectionner « Miroir exact »  puis configurer

Cocher « supprimer les fichiers qui existent seulement à la destination et non à la source »  ainsi que « Ecraser les fichiers les plus nouveaux ». Vous pouvez également retarder la suppression des fichiers à droite en cochant la case « Retarder la suppression » et en indiquant un délai de retard  en jours/heures/minutes.

Comme c’est un backup miroir et que la source est prioritaire pour tous nouveaux dossiers/fichiers détectés, tous les dossiers/fichiers de destination qui ne correspondent pas à la source seront donc supprimés ou écrasés. C’est également à ce niveau que vous pouvez prendre en compte les filtres ou masques qui ont été ou seront configurés sous l’onglet « Masques & Filtres.

La planification

C’est sous cet onglet que vous trouvez toutes les possibilités de planification de votre profil.

Onglet planification

Pour activer la planification, cocher « Planifier ce profil ». Ensuite tout dépend de vos souhaits. Pour cela quelques exemples:

Vous souhaitez planifier vos backups chaque jour à une heure défini (ici 12:20):

  • Séléctionner Planifier + chaque jour + noter l’heure (ici 12h20) ensuite sélectionner l’onglet « jours semaine et plage horaire » et cocher tous les jours de la semaine.
  • Dans l’exemple ci-dessous, l’enregistrement se fera tous les jours à 12h20 sauf le dimanche. Vous avez aussi la possibilité de mettre une plage horaire de sauvegarde, si vous préférer à une horaire fixe.

Sinon une autre possibilité de configuration, pour l’exemple ci-dessus, c’est toujours sous l’onglet planification:

  • Séléctionner Planifier + chaque jour + noter l’heure (ici 12h20) ensuite soit répéter tous les 1j 00h 00 min 00 sec,
  • oubien Séléctionner Planifier + chaque jour + noter l’heure (ici 12h20) ensuite soit répéter tous les 0j 24h 00 min 00 sec

Pensez à cocher également « l’intervalle signifie le temps d’attente entre les 2 éxécutions » afin d’activer le décompte.

Onglet divers

Sous cet onglet vous permettez au soft de démarrer le profil à l’ouverture de la session, ou à la fermeture. redémarrer un profil qui a été arrêté volontaireùment ou involontairement (extinction du pc alors que le backup était en cours par exemple).

personnellement je coche la derniere ligne « Warn if profile not run for » qui vous prévient si le profil programmé n’a toujours pas démarré depuis x jours (x à déterminer). Bien sympathique si votre profil n’a pas démarrer suite à un problème involontaire.

 Accès et répétition

Onglet « accès de fichier » et « attendre et essayer de nouveau »

La configuration des onglets ci-dessus permet de définir comment syncovery doit se comporter si le fichier (dossier) qui  doit être sauvegardé, est au même moment en cours d’exécution. Personnellement je laisse la configuration standard pour les 2 onglets du menu accès.

Comparaison

Je laisse telle-que!

Fichiers

Pour un backup miroir, cocher « détecter les fichiers déplacés et renommés » et ajuster « àdroite » (droite étant la destination du backup.  Pour le reste c’est celon votre préférence.

Comportement à tenir pour les fichiers supprimés. Pour ceux qui souhaitent être rassuré et dans la crainte de supprimer des fichiers importants par mégarde au moins dans un premier temps, je vous conseil de faire comme dans l’exemple ci-dessus c’est à dire:

Cocher les cases comme ci-dessus puis bouton éditer, une fenêtre va s’ouvrir pour localiser les fichiers qui seront stockés dans un endroit spécifique, ci-dessous dans 2 dossiers:

Pour les fichiers à gauche (source) les fichiers seront stockés sur le disque T (disque dédié aux temporaires) dans le répertoire Syncovery_suppression/Left, et dans T:\Syncovery_suppression/Right, pour les fichiers supprimés à droite. Bien évidemment dans notre exemple miroir seul les dossier/fichiers de droite sont concernés.

 Onglet divers

Je laisse en configuration standard

Onglet Dossiers

« Création de dossiers vides » ou « suppression de dossiers vidés » Soit le comportement de syncovery dans le cas ou il qu’il trouve dans le dossier source (gauche) des dossiers vidés.

« utiliser un intermédiare »: Lorsque vous copiez de la source vers la destination, vous pouvez spécifier à syncovery un dossier intermédiare / temporaire, où les fichioers seront copiés d’abord, ensuite lorsque tous les fichiers ont été copiés AVEC SUCCES, les fichiers seront déplacé vers le dossier de destination.

Option profil

Je coche obligatoirement « Vérifier l’espace libre avant de copier ». Syncovery vous préviendra si la place pour vos sauvegardes en cours est insuffisante avant tout transfert. C’est bien pratique.

Si vous souhaitez réceptionner un mail après que le profil soit exécuté, cocher la case « configuration de l’email. Cette fenêtre va s’ouvrir vous proposant divers choix. A vous de sélectionner celui-qui vous convient.

Il faudra également noter votre adresse en tant que destinataire.

Pour que le mail vous parvienne, il faudra également configurer le serveur SMTP, pour cela, dans le menu d’entrée syncovery sélectionner :

Fichier/options/Notifications et cliquer sur le bouton options email puis l’onglet configuration SMTP. Compléter toutes les infos, faire un test (email test), avant de poursuivre.

Profil exécuter  avant/après : pas d’explication, juste un aperçu de la fenêtre de configuration.

 Onglet « Masques et filtres »

Assez explicatifs dans les titres pour ne vous montrer que les screenshots

Onglet sécurité

Surveillé et non surveillé

Principalement dans le mode non-surveillé, cette phase est très importante  car lorsque votre  profil sera lancé automatiquement, cela vous évitera bien des problèmes d’arrêt inopiné, voir dans le pire des cas des suppressions de fichiers non désirés,  suite à une erreur de configuration le logiciel lui ne fait pas d’erreur, c’est bien souvent la configuration qu’il faudra remettre en cause si le résultat ne vous convient pas.

Dans tous les cas,  il est fortement conseillé de bien tester ses profils avant de les lancer en auto. C’est impératif.

Dans la fenêtre ci-dessus bien configurer avant de poursuivre, faire des tests si nécessaire.

Sécurité spéciale

Cette configuration est un peu la bouée de secours et limitative d’erreur. Personnellement les valeurs ci-dessus sont les miennes. Ca permet de se rassurer. Mais sachez que depuis 8 mois que je l’utilise, je n’ai jamais eu de surprise que ce soit en mode miroir ou smartTracking. J’en ai testé pas mal ces dernières années et syncovery est pour moi et sans contestation possible,  le plus fiable que j’ai utilisé

Onglet spécial

Sécurité/autorisations: Dans les partitions NTFS, windows peut enregistrer le propriétaire et des autorisations avec les fichiers et dossiers. Normalement les fichiers copiés ne reçoivent pas les mêmes autorisations du fichier original. Ici vous pouvez spécifier si le propriétaire et les autorisations doivent être copiés avec les fichiers.

Partage : Cette fonction duplique les partages de dossiers sous l’autre système. On peut ainsi créer un serveur auxiliaire avec tous les partages qui peut vite remplacer le serveur principal.

Onglet versions

Si vous souhaitez garder des versions de sauvegardes, c’est ici que ça se passe. Cocher conserver plusieurs versions et modifier le nombre de jeu par fichier, ils seront renommés avec le sigle $ et le numéro de la version. Vous avez aussi la possibilité de les transférer dans un dossier spécifique et nom ç votre convenance.

Pour le nettoyage des anciennes versions de sauvegardes.

Dans le cas ou votre disque de destination devient trop limite, cette option peut vous être utile, car elle compresse automatiquement tous vos fichiers lors de la sauvegarde (miroir) de gauche à droite (source => destination).

Pour les archives ZIP, en utilisant la compression, on peut convertir plusieurs fichiers dans un fichier d’archive? Car le contenu des archives Zip ne sera pas visible pour le logiciel quand vous démarrez le même profil

et le dernier menu informatif

La synchronisation

A ce stade, vous avez terminé votre profil, pour le démarrer il suffit de le sélectionner (en mode manuel), puis cliquer sur l’icône de lecture pour lancer l’analyse.

En mode auto, il lancera automatiquement  le mode de comparaison (analyse) ainsi que le mode synchro,  à l’heure et aux dates sélectionnées dans le module de planification.

Un aperçu du résultat d’une première analyse de syncovery. Sachant que la destination est normalement vide au premier lancement, il est normal qu’il n’y ai rien d’autre que du transfert standard. Pour faire simple, on passe tout de gauche à droite….  et ça donne

Pour le test suivant j’ai simplement supprimé à la source quelque fichiers dans le répertoire [matériels] et modifié le contenu d’un fichier « ecoute critique », vous trouverez ci-dessous le résultat de l’analyse. Pas de problème en quelques secondes le soft m’étale très rapidement les fichiers qui seront synchronisés, supprimés.

Pour lancer la synchro, cliquer sur Start

En mode sécurité / surveillé, à détection de dossiers/fichiers à supprimer celui-ci vous demandera de confirmer que les fichiers listés (voir ci-dessous) sont effectivement à effacer. Vous pouvez désactiver cette interface dans les paramètres menu sécurité.

Après activation de votre choix, la synchro redémarrera et rapidement vous aurez le résultat de l’éxécution de votre profil avec l’envoi auto d’un email (si programmé) décrivant l’exécution du profil.

Un rapide tour d’horizon des icônes de syncovery

Note:

Je décris ici les possibilités du soft syncovery pro et non de la version standard de syncovery, que je ne trouve pas très intéressante pour le tarif annoncé (29.90€), tarif cher pour les possibilités offertes pour cette version en tout cas. Je ne comprends même pas pourquoi cette version existe. C’est pas très judicieux de la part du concepteur, enfin c’est mon avis et ça n’engage que moi.

a1_syncovery

 

CONCLUSION:

Syncovery Pro, que dire de tant de possibilités … il est vrai que cela peut rebuter certaines personnes qui n’ont pas l’habitude de ce type de configuration que je nomme « poussé », et honnêtement je peux les comprendre surtout lors d’une première approche qui peut être destabilisante, j’en conviens.

Mais connaissant maintenant bien mieux le produit et ayant utilisé bien d’autres softs, je peux certifier que même un débutant peut après quelques heures d’utilisations (voir moins), être à l’aise avec ce logiciel, surtout ci celui-ci ne configure à ses débuts, que le profil de base c’est à dire : la source, la destination, le choix de ses dossiers et sous-dossiers, ainsi que le mode de backup tout en laissant la configuration de base des différents modes  pré-programmés (standard/smarttracking/miroir (image)/déplacer).

A ce stade, il aura déjà là près de 80% des configurations couvertes pour ses besoins privés.  Mais avec l’avantage certain de pouvoir paufiner, dans le futur, selon ses besoins. Alors pourquoi se limiter pour un prix équivalent à la conccurence.

Pour ma part, je pars du principe,  et je pense avoir assez de recule en tant qe consommateur de logiciel de toutes sortes pour le dire, que c’est le logiciel qui doit s’adapter à la personne et non le contraire. Et syncovery fait parti de ses logiciels qui permettent de voir venir, et cela pour un coût correct même si je pense qu’un tarif de 35€ / 38€ (TTC) maxi  pour la version pro serait plus approprié, voir même ne garder qu’une seule version. En ce qui me concerne je suis curieux de connaître le tarif de l’upgrade. A suivre donc!

Bonne configuration

Patrick