Tags

Related Posts

Share This

Tests logiciels de capture d’écran (screen capture)

Pour un blog comme celui-ci, basé en parti sur l’intégration d’images des softs testés, s’aider d’un logiciel de « capture d’écran » ou « screen capture » en anglais, intuitif, productif  et permettant diverses possibilités est un avantage non négligeable afin de se simplifier ce travail qui peut être rapidement rébarbatif et ce n’est certainement pas le logiciel de capture intégré depuis windows 8 en base qui nous sauvera.

Microsoft ferait bien mieux s’abstenir d’intégrer ce type de programme incomplet (comme bien d’autres), ou alors nous permettre de ne pas l’intégrer comme on pouvait le faire avec win XP et le module d’installation ou de désinstallation d’accessoires.

L’outil de capture win7 / win 10 : 

 

J’ai utilisé ses 3 dernières années les softs: ashampoo snap, gadwin, et depuis 1 an apowersoft screen capture que je tiens à remplacer rapidement car manque de possibilités indispensables.

Ce que je demande en priorité à un logiciel de capture :

  • les captures:  par région, fenêtre, fenêtre détection automatique, plein écran, temporisée (pour les captures de menu ou de fenêtre d’apparition non standard), fenêtre scroll, main levée.
  • accès aux outils simplifié  (type télécommande, barre d’outils, barre d’outils cachée).
  • Un mode d’édition avec une palette d’outils (flèches, bulles, possibilité de brouillage, etc…) ou ouvert aux éditeurs externes.
  • choix de sortie (fichier, presse-papier, mais également par ftp)
  • capture sur multi-écrans
  • moins important mais qui peut intéresser ceux qui n’en possède pas un, déjà intégré à un autre soft:  la capture de texte (OCR)

Concernant les raccourcis clavier, je n’en parle même pas puisqu’il savent tous le faire.

Les logiciels de capture

Apowersoft screen capture pro

J’utilise ce soft depuis plusieurs mois (offre du site sharewareonsale durant 24h), et je compte sur mes tests pour le remplacer rapidement car:

  •  mode screen scroll de la page web affichée de très mauvaise qualité (découpage)
  • l’impossibilité de capture sur mon second écran (devoir glisser la fenêtre à enregisrter sur son écran principal est devenu assez agaçant
  • sa fenêtre  d’accueil, même si très complète, ne ne donnait pas envie!


Par contre, sur ce logiciel, ce je trouvais très pratique ce sont ses boites d’outils qui apparaissent de part et d’autre après capture. Permettre de choisir son mode de sortie après l’avoir effectué son screen, et bien plus judicieux que de devoir faire ce choix avant la capture.

Regardez en bas de l’image ci-dessous sur un screen du soft fastone avec l’aide de apowersoft,  les boites à outils qui s’affichent après la capture … excellente idée que les autres softs feraient bien de reproduire.

 GreenShot

Un produit assez sympa, ses fonctionnalités sont simples  avec un résultat de qualité, par contre il lui manque beaucoup de chose indispensable pour mes travaux comme une détection de zone au survol de souris, pas de capture de page scroll qui est pour moi un indispensable. Je n’ai également pas réussit à enregistrer un screen de menu et pour concevoir mes tests de logiciels ces quelques manquements font que ce soft n’est pas fait pour moi.

Un aperçu de l’éditeur et du Screenshot de sa propre fenêtre de configuration.

 Ashampoo snap

Je l’ai utilisé durant 2 ans, complet, intuitif, une barre caché permettant une accessibilité aux outils assez pratique, peu cher (on le trouve souvent à environ 5€ au lieu des 30 affichés), mais un mode d’édition qui me déplaisait et  surtout sa désagréable tendance à afficher de temps à autre au démarrage, des infos publicitaires sur ses produits et cela même après avoir acheté le soft. Inadmissible.

 Capturino

Le concepteur met en avant le fait qu’il affiche les captures d’écran en vignettes, mais beaucoup maintenant le permet, et pour ma part pour ce n’est pas l’option principal à mettre en avant pour ce type de produit, de plus les bloggers utilisent majoritairement  une visionneuse dédié (me concernant: ACDSee Pro) permettant un flux de travail plus efficace. Sinon pour le reste, simple, voir trop simple, manque d’outils flagrants. En attendant beaucoup de soft gratuit le surpassent, dans l’état actuel, pour ma part,  il est dénué d’intérêt.

 Gadwin PrintScreen

Ce fut l’un de mes premiers programmes de capture, très connu, très apprécié, que j’ai utilisé quelques semaines lors de mes débuts, mais qui en définitive pour une utilisation poussée, tout comme greeshot, et capturino, manque de possibilités pour que l’on s’y intéresse vraiment. La bonne idée par contre c’est sa télécommande permanente et accessible à tout moment. Accessibilité ok, mais trop simpliste.

Un aperçu de sa télécommande très pratique

 Snagit

C’est le programme le plus cher de la liste. Il permet la capture d’images  ainsi que vidéo. Sa force principale c’est son éditeur qui permet une multitude de possibilités de modifications  dont un module d’effets des plus complet avec un résultat pro, de qualité. On ressent bien la patte de techsmith et de son soft référence Camtasia, connu et reconnu comme étant le meilleur de sa catégorie (Camtasia environ 300 €).

Lorsqu’il est activé, la fenêtre Snagit et son bouton de capture,  se réduit ou s’ouvre à la façon du soft d’ashampoo et tout comme lui sait se laisser oublier. Une option tellement pratique que je ne comprends pas que les autres payant (au moins eux) fassent de même.

A part la capture de texte (OCR), Snagit est capable de réaliser tout ce qui était demandé au début que ce soit en image ou en vidéo. Sa force principale en plus d’avoir une interface des plus aboutie esthétiquement et productivement parlant, c’est son mode d’édition qui est le plus complet et agréable à utiliser. Son prix est pour ma part malgré tout trop élevé par rapport à la concurrence pour que je m’yt intéresse, alors qu’il ne possède même pas une capture texte par OCR, pour un gratuit se manque est excusable, pour un payant à 50$ …. à vous de voir

Snagit en images

Le logiciel est distribué par la société techsmith également concepteur du soft de référence Camtasia (enregistrement ecran vidéo)  (camtasia).

La barre cachée de snagit qui s’ouvre au passage de la souris à la façon de snap de ashampoo. Le genre d’option bien pratique que la conccurence devrait également intégrer dans leur soft. C’est pratique, intuitif et le seul moyen qui permet l’accès rapide au bouton de capture sans se prendre la tête en cas de non utilisation avec une fenêtre qui occupe une partie de son espace de bureau.

  

La fenêtre principale de capture. Très bien conçu et intuitive

La fenêtre principale d’édition de snagit.

Le plus complet et le plus réussit des softs testés. Il ne manque quasiment rien comme outils qui demande l’ouverture d’un logiciel tiers pour retravailler ses screenshots et pour un résultat pro. Par contre pas testé sur des vidéos.

La fenêtre principale d’édition de snagit et du module d’effets.

La fenêtre des sorties des captures effectues  de snagit dont le FTP

HyperSnap

Le logiciel hyperSnap est également un logiciel payant dont le tarif avoisine les 40$ ( 39.95$) un peu moins cher de 10€ que le soft de techsmith (49.95$) , c’était un tarif maximum que je m’étais autorisé (35€) pour ce type de produit. HyperSnap est un logiciel de capture d’écran qui saura répondre à la plupart de vos besoins. Son interface est complete, mais hélas, en ce qui me concerne assez déroutant car l’ensemble semble à l’utilisation est assez brouillon.

Lors de l’installation, j’ai cru honnêtement avoir à faire au soft ultime, mais après utilisation on s’aperçoit rapidement qu’il lui manque quelque chose d’important pour qu’on l’utilise avec aisance et ici ce n’est pas le cas malgré tous les outils mis à disposition. L’absence de télécommande pour un soft de ce tarif est inadmissible car l’appel du soft dans la barre tray manque de professionnalisme. Et oui lorsqu’on paye on est en droit d’être un peu plus pointilleux.

Concernant la capture de texte même si elle est bien intégré au soft elle n’a jamais fonctionné (refus de capture sur les 3 tests effectuées) et ce n’est pas leur explication à l’ouverture (voir image plus bas) qui les excusera surtout qu’un produit gratuit comme shareX a su les réaliser sans problème. A noter également que sa capture d’écran temporisé (différée) est loin d’être intuitive et peu pratique comparé aux autres softs d’accès bien plus configurables de la temporisation à la volée.

Les bandeaux d’outils au démarrage d’hypersnap.

Le bandeau capture

Le bandeau d’édition

Le bandeau d’édition image

Pas très bien compris l’utilisation de l’option blur (qui est devenu un indispensable depuis sa découverte dans fastone capture) qui ne me permettait, avec hypersnap,  que de brouiller toute l’image, pas réussi à ne brouiller qu’une partie de celle ci … les outils sont bien là mais la le résultat est décevante. C’est bien dommage.

Le bandeau de capture texte

Le fameux outils de capture de texte qui m’a grandement déçu. C’est super frustrant!

Le bandeau de configuration de hypersnap

Le bandeau de configuration du logiciel

Honnêtement comparé à snagit, je trouve se soft bien trop cher pour un produit complet, peut-être, mais trop brouillon et qui s’en ressent en utilisation poussée. Sans parler d’argent je lui préfère encore shareX peut-être moins développé mais plus agréable à utilisé, de plus la capture de texte shareX fonctionne alors que celle d’hypersnap me laisse perplexe.

ShareX

Il y a des logiciels peu connus, dont on entend peu parler (on se demande bien pourquoi), que vous installer sans trop y croire et qui après un rapide tour d’horizon, vous laisse sans voix face à des possibilités que même des softs payants n’en sont capable, jusqu’à la qualité des résultats assez étonnants.

Et bien le logiciel de capture shareX est un de ceux là qui après tests (le survol des modules est déjà très parlant), ne vous laisse pas indifférent . Voici donc un logiciel totalement gratuit, qui vous permettra de faire presque tous les Screenshots que vous souhaitez, et cela simplement. Je n’ai pas pour habitude de développer tous les softs testés mais sur celui-ci, je tenai à vous montrer quelques capture des fenêtres du logiciel shareX pour que vous puissiez vous faire une idée des possibilités de celui-ci en espérant que vous lui laisserez une chance de faire partie de vos logiciels favoris car il le vaut bien et cela même si je ne l’ai pas adopté au final.

Un aperçu en images de quelques modules du logiciel de capture d’écran shareX

Les Fenêtre de ShareX

Le menu « capturer »

Comme vous pouvez le constater tous les modules désirés y sont!

Le menu « outils »

Le menu « Après la capture »

Le menu « Paramètres de l’application »

C’est un de ses softs gratuits que je ne connaissais absolument pas mais qui m’a bien scotché pour toutes ses possibilités. En plus d’y trouver les fonctionnalités standard des softs de ce type, vous y trouverez également l’option intégré OCR qui permet la capture de texte. J’ai testé sur un site ou il est impossible de copier le texte et ce soft permet de le faire très simplement et avec un résultat très qualitatif très satisfaisant.

J’aime sa façon de gérer les Screenshots effectués par l’affichage d’un explorateur interne avec visualisation, plus agréable que celui mis en avant par capturino.

Son seul défaut c’est que je n’ai pas trouvé le moyen d’enregistrer les menus (menu qui n’apparaissent qu’après sélection du menu à afficher …. Dommage. Il ne possède également pas de boîte à outils ou de télécommande premier plan. L’accessibilité est un peu mis à mal dans le cas d’un travail répétitif.

C’est le type de logiciel gratuit qui ose se frotter aux  ténors de la catégorie, et celui-ci n’a pas froid aux yeux. Un soft à suivre impérativement et qui suffira à bien des utilisateurs. Je le préfère de très loin à gadwin malgré l’absence de télécommande.

Le texte à extraire, et la vue du résultat de l’extraction par son OCR. Pour un gratuit le résultat est bluffant!

Un aperçu de la vue après capture fenêtre web scroll,

J’ai noté une bizarrerie lors de l’utilisation de l’éditeur de shareX c’est que c’est l’éditeur de Greenshot qui s’ouvre alors que j’ai désinstallé ce dernier.

Fastone

Un logiciel que j’ai utilisé en 2007/2008, qui était alors gratuit, mais pas dans sa formule actuelle bien plus complète selon mes souvenirs …. lointains!

Au démarrage, sa petite barre d’outils nous laisse à penser que celui-ci est incomplet … mais c’est trompeur, car il en a sous le manteau, et les accès directs sont bien pensés. Dommage que la barre se trouve en permanence au premier plan une fois lancé, car même si c’est judicieux, ça devient pénible  lors de travaux moins important, de devoir la déplacer en permanence. Pourquoi ne pas avoir créé une option de masque avec activation rapide à la façon de snap ou  snagit… lors d’une mise à jour peut-être?

Beaucoup de bonne chose dans ce soft, qui prend tout son ampleur en utilisation professionnel, car sa flexibilité, sa puissance, et ses accès rapide font de ce soft mon préféré pour une utilisation comme la mienne même si l’abscece de capture de texte est dommageable mais pour ma part pas un réel soucis puisque possesseur d’un soft pro pour ce type de travail, mais ça éviterait de devoir démarrer un programme externe.

Autre point délicat c’est l’éditeur qui manque d’un léger professionnalisme, mais c’est probablement pour cela qu’il permet l’intégration d’éditeur externe.

Utilisateur de photoshop et acdsee pro rien de tel pour réaliser des modifications poussées et des résultats très pro par des accès rapide à mes programmes fétiches en cas de besoin. Pour y accéder il faudra pourtant ouvrir l’éditeur intégré puis sélectionner l’éditeur dans le menu comme ci-dessus. Mais pourquoi fastone n’a pas prévu de faire son choix avant l’ouverture de l’éditeur, sur ce point fastone ferait mieux de revoir sa copie, mais bon, c’est pas catastrophique juste un peu frustrant.

Le module blur de l’éditeur est également le bien venu puisque il m’était assez pénible de réaliser cet effet jusqu’à présent, avec fastone cela devient enfantin de l’utiliser.

Fastone en images

La barre d’outils de Fastone capture

Menu icône ouvrir dans l’éditeur

Ensuite à l’extrémité des outils de captures directs, l’icône de choix des destinations des captures, et donc la possibilité de sortie vers dossiers ftp.

Sous le même menu, l’accès direct à la temporisation, enfin un soft qui permet la sélection ou dé-selection du différé à la volée, tout comme le pointage souris, une copy dans le presse papier supplémentaire, et le module watermark (filigranes)

Menu destination / divers

Accès également par l’icône tray, je ne suis pas fan de cet accès mais il a le mérite d’exister pour ceux qui préfère!

Menu systray

Le menu settings (configurations) et quelques outils bureautique et de conversion. La conversion à la volée est une excellente idée pour l’envoi par mail, même si pour la majorité des captures, je passe par un mode d’édition word (rajout de texte explicatif) avant de convertir en pdf.

Menu settings / outils / skins

La fenêtre ci-dessous s’ouvre lors de la sélection de la capture. Même si on ne voit pas à quoi cela pourrait servir, c’est lors de la capture à main levée que l’on comprend de toute son utilité par son zoom suivi qui permet de sélectionner la zone avec une bonne  précision.

Fenêtre zoom

 

La fenêtre de configurations

Configuration des outils

Moins complet que hypersnap dont c’est le point fort, mais suffisant pour les besoins standard, on y trouve :

  • le chargement du soft au démarrage,
  • l’agrandissement des icônes de la barre de capture
  • le masquage automatique (activation ou desactivation)
  • le comportement du soft sur sa fermeture (perso je minimise dans le systray).
  • l’activation d’autre outils (assez limité sur ce dernier point).

Configuration du module capture

Configuration des raccourci clavier

Configuration du nommage des fichiers de sorties.

Configuration de l’enregistrement des capture:

format de fichier (bmp, gif, png, tif, pdf), du dossier de sortie, et du comportement après capture

Configuration du module ftp (un point indispensable pour me simplifier la vie)

Configuration du module d’impression des captures

Configuration du module d’édition

Configuration diverses

Sa grande force étant la configuration à la volée qui ne limite pas lors des captures à s’astreindre à une configuration spécifique , ici le triplé : type capture/temporisation /type de sortie peut-être modifié à la volée … j’adore.  Il ne lui manque que la capture texte (OCR), une esthétique plus d’actualité, l’option masque (barre outils), et un éditeur à la hauteur, pour faire de ce soft l’un des meilleurs de sa catégorie. Son tarif licence à vie, me permettra probablement dans l’avenir de le voir évoluer sans devoir débourser plus.

CONCLUSION

Vraiment de très belles surprises dans cette catégorie de soft qu’est la capture d’écran de type »screenshot » pour préciser. Que ce soit en gratuit ou payant, l’utilisateur pourra trouver ce qui lui convient de mieux par rapport à ses besoins. Mes notes ci-dessus, peuvent bien évidemment vous aidez pour une première sélection, mais je vous conseille d’en tester quelques uns de ceux -ci en situation réelle, afin d’en faire un choix objectif .

A noter que tous les logiciels testés n’ont pas été référencés ci-dessus, soit parce que le tarif est trop cher > 50€ soit pour un manque de possibilité , soit parce que je n’ai pas accroché comme par exemple screenpresso.

shareX est le logiciel tout trouvé, pour celui-qui cherche un logiciel de capture gratuit et complet qui vous accompagnera avantageusement. Il ne lui manquait que peu de chose techniquement pour que je l’adopte, comme une télécommande ou une barre d’outils avec possibilité de masquage auto, mais surtout des accès aux possibilités de capture plus judicieux que ce qui est proposé comme par exemple la possibilité de choisir son répertoire de sortie à la volée, ou encore l’activation de la temporisation de capture, … la productivité s’en ressent, car obliger de pré-configurer le comportement de la capture n’est pas des plus pratique en flux d’enregistrement poussé, … dommage, mais je le répète,  sortie du contexte pro (importance: temps/volume de travail) c’est sans conteste le meilleur screen capture du lot en rapport qualité / prix.

Pour une utilisation plus pro, les logiciels Snagit et Fastone capture se retrouve en tête de ma liste.

Les outils intégrés de Snagit sont très agréables à utiliser, l’éditeur est particulièrement réussit et le plus complet du lot sans hésiter, bénéficiant d’un  résultat de qualité même après édition. Pour celui pour qui 50$ (et MAJ payante) ne fait pas peur, c’est le soft qui lui faut. Question efficacité c’est le meilleur des softs testés, juste son tarif qui me fait hésiter.

Pour ma part j’ai choisi de garder Fastone capture qui depuis les années 2007, à quelques peu évoluer et à su améliorer ses fonctionnalités sans perdre de son intuitivité qui nous fait gagner du temps. Lors de mes tests je suis passé de l’un à l’autre pour me mettre en situation et c’est le soft après Snagit qui m’a semblé le plus fonctionnel lors de mes captures. Barre d’outils minimaliste mais efficace, fenêtres (auto-détection) , menus  (capture temporisé), modification par éditeurs externes (photoshop pour moi),  FTP, sélection des contrôles rapides, … et un tarif de 19 euros et mise à jour à vie.

 

Logiciel Fastone  Snagit ShareX
Lien icone_soft icone_soft icone_soft
Manuel utilisateur zip_pdf zip_pdf croix_32